Aujourd'hui je vous joins ci-dessous le corps du courrier envoyé aux candidats républicains à la présidence de région. N'ayant pas de nouvelles des "ateliers" municipaux sur la problématique du stationnement à SOUPPES (certainement décrétés secret défense) j'attire l'attention des candidats au STIF. A mon humble avis eux seuls peuvent débloquer la situation. Situation qui devait-être à la connaissance de nos chers élus locaux dès le premier coup de pioche donné pour la modernisation du parking de la gare..............Mais comme pour AUCHAN....................

 

 Madame, Monsieur le candidat,

 

Je profite de la dernière ligne droite d’avant élection pour solliciter de votre part une attention particulière. Je le fais en tant que citoyen mais également au titre d’usager des transports en commun d’île de France.

Notre gare est située  en sud Seine et Marne, en limite de zone Île de France. Elle accueille chaque jour outre les voyageurs Sulpiciens, les voyageurs des villes voisines : Château-Landon, Branles, Egreville, mais également  les usagers des villes limitrophes hors zone tarifaire  « navigo » : Dordives, Fontenay, Ferrières en Gâtinais….. Cette gare dessert en terminus les villes de Montargis et Paris.

Il y a de cela quelques années, le STIF a financé l’aménagement du parking de notre gare  en un parking labellisé. En contrepartie  de ces travaux, le stationnement fut rendu payant. Cette nouvelle donne affecta à un tel point  le stationnement en ville que la Mairie n’eut d’autre solution que décréter en zone bleue un tiers de notre ville dont le centre. Conséquences encore actuelles : le remplissage partiel du parking municipal desservant le centre aéré, l’école primaire ainsi que ceux des superettes environnantes et ceci bien que le parking de la gare accueille quelques deux cents abonnés. Autre incidence et pas des moindres, l’obligation faite de l’usage du disque sous peine de verbalisation. Ce parking, les Sulpiciens n’en n’ont pas été les commanditaires. Mais ils en supportent les inconvénients. De par son positionnement géographique, lui redonner comme pour les gares environnantes la gratuité ne serait pas une utopie.

Ce premier point ayant été abordé, passons au deuxième : la labellisation de ce fameux parking. Certes il y a des emplacements réservés aux handicapés. Cependant l’accès au quai en direction de Paris est infrastructurellement impossible aux personnes à mobilité réduite. Seule la direction vers Montargis est accessible. Quant à l’appellation sécurisée il est peu probable qu’elle engage la responsabilité des sociétés gestionnaires en cas de vandalisme et autres actes délictueux. Là aussi la copie serait à revoir.

Ceci étant écrit,  je me permets d’attirer également votre attention sur une offre de transport qui s’est dégradée. Ainsi, en dix ans le temps de transport vers Paris, autobus compris a été  pour certains usagers rallongé de 12 minutes matin et soir. Une desserte Corail a été  supprimée. Les rames Bombardiers qui étaient promises ont été octroyées aux lignes desservant Paris Nord. Certes depuis peu l’abonnement est moins onéreux, certes le cadencement des trains a réduit les temps d’attente en début de matinée et en fin de journée. Mais on ne peut que constater que sur l’essentiel, le sud Seine et Marne n’est pas des mieux lotis.

Le secours catholique a rendu son rapport annuel. Il pointe du doigt les conséquences des politiques transports. Ces conséquences nous les subissons de plein fouet. Cela appelle de votre part une attention particulière que je vous remercie par avance d’apporter.

Veuillez recevoir Madame, Monsieur, outre tous mes vœux de réussite, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Copie au Parisien 77

Paru sur le blog SAMELECTION.CANALBLOG.COM