SOUPPES EN AVENIR MAJUSCULE

05 mars 2016

Les meilleures choses ont une fin

Vous êtes nombreux à attendre de nouveaux posts.

Malheureusement, pour des raisons personnelles, ce blog va prendre fin.

Il renaîtra peut-être sous une autre forme.

Bonne chance les amis

Posté par SAMELECTION à 09:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2016

Impôts locaux : qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse.

Ainsi dont nous allons payer plus d’impôts. Le conseil municipal en a décidé ainsi. D’une part parce que l’état a baissé ses dotations et va continuer à les baisser et d’autre part parce que toutes les économies possibles ont été réalisées.

Baisse des dotations de l’état :

Pour toutes les listes en lisse aux des dernières municipales (nous compris même si nous n’avons pu nous présenter au scrutin) ce n’était pas une surprise. L’état bien en amont avait fait savoir que les dotations baisseraient et qu’elles vont encore baisser. Pourquoi ? Parce que la dette du pays atteint désormais  2 103,2 milliards d'euros soit près de 31 000 euros à rembourser pour chaque homme, femme et enfant habitant notre pays. Elle a doublé en l'espace de 12 ans et quadruplé en seulement 22 ans et atteint désormais 96% du PIB. A ce stade, certains experts prédisent qu’au cours des mois et des années qui viennent, notre pays devrait voir sa chute s'accélérer et son rang dans le monde se dégrader.

Les économies possibles ont-elles été toutes réalisées ?

D’après la mairie tout ce qui a été possible d’être fait l’a été. Soit. Mais comment, quels postes de dépenses ont été impactés ? Mystère rien n’est dit sur le sujet. Si d’autres mairie pour ne pas augmenter les impôts ont fermé des services, pourquoi ne pas fermer le Parc de l’Emprunt, pourquoi ne pas vendre le camping, doit-on à tout prix s’accrocher au pavillon bleu ? Le rapport coût\recette de la villa des sources est-il suffisant ? Les subventions à certaines associations ont-elles été revues à la baisse ? Pourquoi ne pas faire évoluer l’ALC en une régie ? A-t-on mis en place à la mairie une vraie politique RH ?  Personnellement je doute de tout cela. Car agir en ce sens c’est couper la branche sur laquelle la mairie est assise. Aller dans ce sens c’est se couper du  creuset des 1200 voix assurant depuis des décennies une réélection.

Combien coûte exactement la vie à Souppes sur Loing ? Quand pour emmener les gamins au foot il faut une voiture, de même pour faire les courses, pour avoir le choix de s’acheter des vêtements, des chaussures, pour aller au cinéma, à la piscine….. Quel coût du travail quand il faut payer le parking pour aller travailler ?

Vous vous posez les mêmes questions, vous avez envie d’agir, rejoignez nous ! Contactez nous ! Je suis Alain Ramillon et j’habite au 13 rue de Chaintreaux.

Posté par SAMELECTION à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2016

SOUPPES MAG...... J'AIME......

Exercice de math avec un zéro pointé pour la mairie :

Les parents, prenez votre souppes mag page 3 : rubrique vœux du maire, rédigez

Pierre et son épouse construisent une maison dont le coût est estimé à  1980 000€ HT. Ses parents lui donnent 300 000€, sa belle famille 428 000€, ses grands parents 200 000€, les grands parents de son épouse 100 000€.  L’apport de Pierre et son épouse est de 50 000€. Soit un total de 1280 000€ ou encore 64% de la dépense engagée. Puis plus rien Donc posons le problème avec les données que l’on a et celle que nous n’avons pas.

300 000 + 428 000 + 200 000 +100 000 + 50 000 = 1 078 000 soit 54,40% du montant HT

Premier constat : soit nous n’avons pas la même calculette que  la mairie soit ils ne savent pas compter.

Quoiqu’il en soit, Si nos calculs sont exacts, le reste à payer, intérêts compris, devrait s’élever à environ 1 350 000 €.

Bien entendu il ne faut pas se faire de mouron, les loyers compenseront ….ou peut-être pas car dette initiale + entretien des locaux et des extérieurs + services, çà va faire bonbon. Et si les nombreux spécialistes promis ne sont pas preneurs pour venir s’installer, çà va vite devenir la soupe à la grimace. Et je ne vous dis pas si l’estimation des travaux a été malencontreusement sous évaluée.

Deuxième constat : Sulpiciens va falloir croiser les doigts et serrer les fesses car çà risque de faire chaud au portefeuille

 A Souppes aussi nous avons notre super héros :

Qui l’eut cru Patacru ! Ce n’est pas Spider Man, ce n’est pas Super Mario non plus, ni même SuperMan, ou  SpaceMan. Non à Souppes nous avons Super Maire. Rendez vous compte : Maire, Vice président de la communauté de commune, Président de l’amicale des maires du canton de Château-Landon et j’en oublie certainement par ignorance……. Ça ne manque pas d’interpeller cet appétit pour la chose…….

Du rififi chez les hommes :

Mais que ce passe t’il donc au conseil municipal ? L’opposition complaisante ne plaisante plus avec l’opposition non complaisante. Un élu, fidèle de chez les fidèles claque la porte, des élus de la majorité sont dépités de s’être faits embarqué dans une aventure ou ils n’ont mots à dire. Le plus turbulent des opposants lâche prise….Étrange vous avez dit étrange !

Auchan :

Je ne pouvais vous quitter sans un petit commentaire sur l’ouverture programmée d’AUCHAN. 100 à 120 emplois sont à pourvoir aux conditions d’employabilité de la grande distribution. A mon arrivé à Souppes il y a maintenant dix ans, on parlait de 300 emplois créés. Maintenant on ne parle plus que d’emploi à pourvoir. Toutefois on ne va pas faire la fine bouche. Cependant je me permettrai d’avoir un regard plus contrasté sur la chose car combien de commerces ont disparu à cause de la grande distribution et par là même des emplois ? Combien de centres villes se sont vidés à cause de la grande distribution ? Combien de producteurs, éleveurs, industriels sont saignés à blanc par la grande distribution limitant de fait les embauches? J’irai comme beaucoup d’autres faire mes courses à AUCHAN. Pas par goût mais parce que la vie moderne m’y contraint. Je souhaite qu’outre ces emplois qui seront créés que l’on puisse garder un centre ville actif. L’avenir dira ce qu’il en sera mais pour avoir vu les dégâts que la grande distribution peut causer je dirais que ça craint. J’ai travaillé comme poissonnier 9 ans au marché couvert RIQUET à Paris. Le samedi et le dimanche c’était fête. Les gens du quartier toutes catégories sociales confondues s’y rencontraient, discutaient. Aujourd’hui, bien après l’ouverture du supermarché Casino, les commerces ont périclités et un leader Price a élu domicile à l’intérieur du marché. 

Posté par SAMELECTION à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2016

Tiens t'auras du boudin

Collecte du verre au Grand Ceriseaux :

Il y a des choses qui me hérissent le poil au plus haut point. Le collecteur de verre posé tout récemment au Grand Ceriseaux en fait partie. Non pas que je sois un anti développement durable, bien au contraire, mais par ce qu’il y en a marre de voir tout et n’importe quoi se faire du moment que ce soit fait. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu, et bien cela ressemble à une grosse verrue posée sur une dalle de béton empiétant sur l’accotement de la rue principale. Les jours de pluie il est conseillé d’y aller avec des bottes ou des palmes plutôt qu’avec des mocassins car le bain de pied est assuré. çà c’est pour le coté technique. Maintenant passons au côté esthétique. Croyez-vous que l’on ait pris en compte le côté champêtre du lieu, la volonté du voisinage à entretenir une identité, l’investissement des propriétaires à sublimer leur patrimoine ? Que nénies on a déposé ça là un peu comme un chien sa crotte et basta ! Intégration au paysage, au lieu, connait pas ! Respect montré aux riverains, connait pas ou une fois tous les six ans seulement ! A moins que ce ne soit fait exprès et que l’intégration ne soit prévue qu’avant les élections. C’est du domaine du possible. Alors amis du grand Ceriseaux…….il va falloir montrer encore un peu de patience.

Maison de santé, info et reflexion:

Marisol Touraine, Ministre de la santé, a lancé la deuxième phase du plan de lutte contre les déserts médicaux qui prévoit notamment l'installation de 500 médecins supplémentaires, toutes spécialités confondues, d'ici 2017 dans les zones sous-dotées.

Le plan, dont le coût a été évalué à 200 millions d'euros, prévoit entre autres d'élargir aux autres spécialités les mesures incitant les médecins généralistes à s'installer dans des zones en pénurie. Il s'agit en particulier de la gynécologie, l'ophtalmologie, la pédiatrie, la dermatologique, grands oubliés du premier pacte mis en place en 2012.

Le nombre de contrats de praticien territorial en médecine générale qui garantit un revenu pendant les premières années aux jeunes professionnels choisissant d'exercer sur des territoires "fragiles", devrait être doublé passant de 500 fin 2015 à 1.000 d'ici 2017. Des améliorations en matière de congé maternité ou paternité, notamment, seront aussi apportées à ces contrats. 

Parallèlement, 200 "contrats d'engagement de service public" supplémentaires seront signés d'ici 2017 avec les étudiants qui s'engagent à exercer dans ces zones en contrepartie d'une allocation versée pendant leurs études. (En 2012, le contrat d’engagement de service public,  n’a pas atteint les objectifs qui lui avaient été fixés, avec seulement 351 contrats signés sur les 800 proposés).

Côté formation, la ministre a décidé d'augmenter le nombre d'étudiants admis à l'issue du concours en 2e année de médecine de 131 places dans dix régions, "soit une hausse immédiate de 6,4% du numérus clausus".

Les régions concernées sont: le Centre-Val-de-Loire (20 places supplémentaires), l'Auvergne et la région Rhône-Alpes (+18 chacune), la Bourgogne (+15), la Réunion (+12), la Haute-Normandie (+13), la Basse Normandie (+7), le Nord-Pas-de-Calais (+10), les Antilles-Guyane (+10) et la Picardie (+8).

Ouverture des gardes de ville aux internes :

Le plan prévoit également d'ouvrir les stages en cabinet de ville, maison ou centre de santé jusqu'ici réservés aux futurs généralistes, aux étudiants de 2e et 3e cycle dans plusieurs spécialités telles que la gynécologie, la pédiatrie ou la psychiatrie.
Autre mesure nouvelle, les internes pourront assurer des gardes dans le cadre de la permanence des soins de ville.

Par ailleurs, le nombre de professionnels enseignant en médecine générale doit être doublé d'ici deux ans afin de valoriser la filière. De même le statut de chef de clinique doit être élargi aux spécialistes installés en libéral (gynéco, ophtalmo, pédiatrie...).
Enfin, le Ministère souhaite voir 1.000 maisons de santé pluri professionnelles en fonctionnement d'ici à 2017, contre 800 fin 2015, et 174 en 2012.

Cependant ce deuxième pacte ne propose toujours pas de mesures fortes et ambitieuses pour la médecine ambulatoire et notamment la médecine générale. Actuellement, la densité médicale est de 88,7 médecins généralistes libéraux et mixtes pour 100.000 habitants (contre 100,1 en 2007). Source : les Atlas régionaux de la démographie médicale publiés jeudi par le Conseil national de l’ordre des médecins.

Nous vous laissons libre d’extrapoler sur ces infos avec juste deux remarques. D’une part celle d’une partie de l’opposition Sulpicienne qui craint que le projet de maison de santé à Souppes sur Loing  ne soit surdimensionné. Et d’autre part la notre  sur le fait que dans cette politique le patient ne soit plus perçu que comme un soin. Ce que nous aurions souhaité éviter notamment en créant une SCI ou SCM. Mais qu’importe comme pour le collecteur de verre elle aura été posée là.

 Prochaines élections municipales :

Vous êtes quelques uns à demander si nous présenterons une liste aux prochaines élections municipales. A ce jour, nous n’en savons encore strictement rien. La lutte a été déclinée aux dernières élections car notre liste présentait des carences. Si nous arrivons à monter une liste homogène alors oui. Battre une équipe en place est une chose. Gérer une mairie en est une autre. Surtout lorsque l’on veut changer d’orientation la politique en place. Si des Sulpiciens veulent se joindre à nous, ils peuvent nous contacter. Nous sommes un groupe  ou chacun peut s’exprimer et débattre. Une seule chose nous importe : l’intégrité morale.

Posté par SAMELECTION à 16:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2016

Les Sulpiciens parlent aux Sulpiciens

Points S :

A vous tous chers lecteurs nous souhaitons pour cette nouvelle année ainsi qu’à tous vos proches et amis sincères, les 3 S……..Santé, Sérénité, et pleins de Sous sous le soleil de votre cocon. Que cette année voit l’aboutissement de vos souhaits les plus chers.

Hommages :

En cette période de violence omniprésente, ou le temps file entre nos doigts autant que le sable et les euros, je voulais adresser un hommage. Non pas à des héros reconnus comme tels mais à des femmes et hommes qui font ce que les choses sont. Cet hommage va aux dévoués que nous entrevoyons mais ne voyons pas. Tout le long de l’année passée, ils ont œuvré. Notamment pour que le marché de noël de Souppes soit ce qu’il est. Un grand bravo donc aux dévoués qui donnent et ont donné de leur temps pour nous, pour notre ville. Encore merci.

C’est la lutte finale !

En lisant le dernier Souppes Mag j’ai bien failli m’étrangler. Qu’y apprend’ on ? Eh bien figurez vous que construire une maison médicale à Souppes sur Loing c’est lutter contre le désert médical qui menace notre Sud Seine et Marne. Vous avez bien lu : lutter contre le désert médical qui menace…. Je vous laisse deviner qui prend les habits de chevalier blanc. Sauf que dans ce cas exact, ce n’est pas de lutte dont on parle mais de gestion. Car si le chevalier blanc voulait lutter contre les déserts médicaux, peut-être aurait-il mieux valu s’opposer au numérus clausus, s’élever contre l’ordre des médecins qui snobe les toubibs étrangers qui s’installent en France, au point que certains repartent pratiquer dans leur pays d’origine, revoir l’organisation de l’enseignement de la médecine, ouvrir plus largement la filière et enfin avoir des villes d’accueil assez dynamiques pour séduire. Il aurait fallu également s’opposer à un ordre qui siège à l’assemblée nationale, fréquente les cabinets ministériels et dîne avec le gratin. Là était la lutte. La création d’une maison médicale je n’y suis pas opposé sur le fond mais uniquement sur la forme. Un projet fédérateur comme une SCI aurait eu bien des vertus que ne présente pas le projet actuel. L’argent coule à flot : Le mien, le votre, le notre. La mairie aime bien, les professionnels de santé aiment bien. Dommage, nous aurions pu faire mieux en créant d’une part de la richesse personnelle et d’autre part de la richesse collective. Le tout en engageant un cercle vertueux dont la ville, la communauté de commune, vous, moi aurions tiré parti dans le temps. Là est la gestion. Dommage, vous avez dit dommage comme c’est dommage.

Le drapeau noir flotte sur la marmite :

En ce début d’année nous allons décerner la palme de l’opportunisme au Front National Sulpicien (et oui çà existe) qui aux vues du dernier suffrage en date pense pouvoir présenter avec succès une liste aux prochaines municipales. La municipalité en place ira-t-elle jusqu'à lui dérouler le tapis rouge….Vous le saurez en restant connecté à « il fait bon vivre à Souppes sur Loing » euh non à « Souppes Avenir ».

Lézard en juin :

Dans le dernier Souppes Mag, une partie de l’opposition mettait en avant le coût élevé du festival « les arts en juin ». Pas de problèmes cette année sera un grand cru. Il suffira pour cela d’un cadrage au plus près des prises de vue et d’un article au combien dithyrambique pour bluffer la populace. Tant que çà marche pourquoi s’en priver.

Posté par SAMELECTION à 23:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 décembre 2015

Souppes mag c'est plus que de l'actu!

Le conseil municipal retenu pour la prochaine saison d’ X files :

Quelle est belle cette équipe municipale toute pleine d’idées, toute pleine de bon sens et ne souhaitant que le bonheur des Sulpiciens. çà c’est pour la façade car la réalité est à cent mille lieux des apparences. Je ne sais pas qui de l’opposition ou de la mairie a eu en premier l’idée de la maison de santé, mais ce que je sais par contre c’est que l’idée de jardins communaux que la mairie projette était une de nos propositions lors de la dernière campagne électorale. On pourra toujours m’expliquer que le projet date de 1936 mais n’avait pu voir le jour faute de temps, de financement, de l’ongle incarné du maire précédent ou de la varicelle du petit dernier, ce n’est que du pipo. La vérité est ailleurs……

Quand la vérité prend ses habits de travesti :

Le SOUPPES MAG nous apprend l’élection du nouveau Président de notre Communauté de Communes et par la même la défaite de notre représentant qui briguait le poste. Sauf que ce n’est pas dit comme cela. Bah oui ! On ne va pas claironner avoir été désavoué par ses pairs quand on brique la Mairie de Souppes aux prochaines municipales. Rappelez-moi qui a écrit l’article ?  Eh bien ça promet !

Maux de l’opposition :

Avez-vous remarqué ? Non ? Vraiment ? L’opposition a fait des petits ! De deux elle est passée à trois ! Si si ! Regardez bien ! Sauf que dans le cas actuel c’est un leurre ! Connaissant particulièrement les pratiques des hauts dignitaires de la majorité en place pour les avoirs observés, je suis prêt à parier que le premier nommé n’est plus dans l’opposition mais asservi à la majorité. Si cela s’avère, alors je suis plus qu’estomaqué par l’hommage rendu à M. BAGLAIN. Car se rallier à la majorité n’est certainement pas ce qu’il aurait souhaité. Lui porter honneur de la sorte c’est plutôt porter atteinte à sa mémoire.

                                                                   SAM

Etats unis, du rêve au cauchemar ?

Voyageons un peu et arrêtons-nous aux États-Unis la première grande nation à être sortie de la crise des subprimes.

Un pays où le « rêve américain » est mort pour plus de 50% des personnes sondées… Un pays où la « reprise » à coups de relance monétaire a enterré la classe moyenne… et où 0,1% de la population (même pas les 1%) a confisqué plus de 100% de la richesse additionnelle que les quantitatives easings à répétition ont créée.

A l’entame des années 70, la classe moyenne composait 61% de la population américaine et engrangeait 62% de tous les revenus distribués aux Etats-Unis (salaires, primes, pensions, dividendes, coupons obligataires, etc.). Ils ont manifestement très mal mené leur barque  car 40 ans plus tard, ils n’en captent plus que 43%. Tout s’est en réalité accéléré depuis l’an 2000 avec une chute de 4% des revenus médians et un plongeon de 28% de la richesse par ménage. Pas moins de 51% des salariés américains gagnent moins de 30 000 $ par an, et 49% perçoivent une aide gouvernementale. 46 millions sont affiliés au régime des bons alimentaires (un chiffre qui recoupe parfaitement la statistique de la pauvreté, laquelle concerne 47 millions de personnes). Le patrimoine moyen des ménages était de 138 000 $ en 2007 (juste avant la crise) ; il est tombé à 82 750 $, c’est-à-dire le même montant qu’en 1992 mais 250 $ de moins qu’en 2010. Cela malgré le sursaut des prix immobiliers et un Wall Street au zénith, qui a plus que doublé depuis 1990. Pour les 20% d’Américains les plus pauvres (soit 65 millions de personnes, l’équivalent de la population de la France), il n’est même plus question de patrimoine mais bien de déficit net (crédits et découverts, arriérés fiscaux, dette étudiante, etc.). Il était de -1 000 $ en l’an 2000, il est passé à -6 000 $. Les jeunes payent le plus lourd tribut, plombés par plus de 1 000 milliards de dette étudiante. Ils sont 49% à vivre encore chez leurs parents à 25 ans, contre 40% avant le début de la crise. Les jeunes sont plus endettés mais décrochent des diplômes plus élevés… Pas de chance, cependant, ils sont moins bien payés à l’embauche qu’en 2007. Trouver un bon emploi reste très difficile car malgré un taux de chômage officiel de 5%, on compte 900 000 emplois salariés de moins qu’avant le début de la récession. Enfin, le nombre d’enfants sans abri aux Etats-Unis a augmenté de 60% depuis 2009. 1,6 millions ont dû dormir dans un foyer pour sans-abri ou toute autre forme d’hébergement d’urgence en 2014… et un enfant sur cinq se nourrit grâce aux bons alimentaires, contre un sur huit avant la crise. Alors, après six ans de pseudo-reprise, qu’est-ce qui va mieux pour les Américains ? Eh bien, comme le veut la tradition en temps de crise, cela va mieux pour les 10% de la population la plus riche… mais ce n’est qu’une moyenne. Cela va en fait vraiment très très fort pour les 0,1% les plus riches qui détiennent autant de richesse cumulée que les 90% d’Américains les moins fortunés. Les 20 Américains les plus riches viennent de franchir le cap de la moitié de la richesse totale détenue (c’est-à-dire plus que ce que possèdent les 250 millions les plus pauvres). Les 400 Américains les plus riches possèdent une fortune de plus de 2 350 milliards de dollars. C’est plus que le PIB de la France en 2014 (2 330 milliards de dollars)… et c’était encore supérieur à celui de la France en 2015 en début de semaine dernière. Face à l’appauvrissement inexorable de la classe moyenne aux Etats-Unis, face à l’explosion de la pauvreté et de la très grande pauvreté (1,6 millions d’Américains vivent avec moins de 2 $ par jour), certains membres de la Fed préconisent de renoncer à la hausse des taux demain, pour une durée indéterminée… et de restaurer les injections monétaires sous une forme ou une autre. Autrement dit, remettre en marche la machine à créer de la dette et des inégalités.

La dette publique des USA (l'argent dû par le gouvernement fédéral à ses créanciers) est de plus de 18 500 milliard de dollars et chaque seconde la dette publique américaine augmente de plus de 47 200 euros, soit de plus de 4 milliards de dollars chaque jour et de 1 489 795 918 367 chaque année. Avec un endettement de plus de 60 000 dollars par habitant la population américaine se trouve dans une situation financière comparable pour le moins sinon pire que la Grèce. Alors, y aurait-il différence de traitement au FMI selon que l’on soit Grec ou Américain ? Y aurait-il des possibilités qu’il en soit de même pour l’Europe ?

A bon entendeur……...Salut

                                                                                                                    Œil de Lynx

Bonne fêtes à toutes et tous nos aficionados

Et à bientôt sur la toile.

 

Posté par SAMELECTION à 21:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2015

Du sucre à l’odeur de souffre :

La vitesse excessive d’un camion à betteraves a causé un accident à Souppes. Deux personnes ont été blessées. Il est des fois ou l’on se demande si une certaine impunité ne règne pas quand il s’agit de la sucrerie. Camions non bâchés, surchargés et roulant bien souvent au-delà des limites légales. Il paraîtrait même qu’en toute illégalité les chauffeurs seraient payés au tour……..d’ou la vitesse excessive. Il faudra certainement, au rythme ou vont les choses, attendre un accident bien plus grave pour que des mesures soient prises.

Nounous d’enfer…….enfer de nounous :

Un petit mot pour signaler une dure réalité qui frappe nos nounous. Le manque d’enfants à garder se fait cruellement sentir. C’est tout un pan d’économie locale de service qui est touché. C’est d’autant plus alarmant que la situation économique du pays ne redémarre pas et que l’essor économique de notre ville est au point mort. Le nombre d’emplois créé par Auchan risque de ne pas suffire à enrayer une situation qui ne fait qu’empirer.

Maison de santé :

Lu dans le Souppes Mag : Comme d’habitude tout va bien madame la marquise ! Y’a plein d’argent ! On va pouvoir s’en donner a cœur joie ! Y’aura des gardes le week-end, plein de praticiens bla bla bla bla bla bla. Sauf que le bruit court que nos chers praticiens locaux rechignent à payer les loyers demandés pour exercer dans cette fameuse maison de santé. Ce bruit je veux bien l’entendre puisque c’est le même qui est entendu venant d’un praticien qui n’hésitera pas à quitter la ville ou il exerce, le loyer de son cabinet devenant trop cher….

Dépôts sauvages d’ordures :

C’est page 5 du Souppes mag : que l’on prend définitivement les Sulpiciens pour des……..surtout après avoir supprimé le ramassage des encombrants sans pour autant baisser les taxes afférentes. Alors si vous avez des soucis d’encombrants n’hésitez pas à demander à la mairie  de dépêcher ses agents municipaux. C’est un service assez méconnu mais existant qu’elle rendrait gracieusement aux « copains ». Vous n’êtes pas « copains », vous êtes verbalisable, dommage pour vous……..Que voulez-vous personne n’est parfait !

Jets de mégots sur la chaussée :

Toujours page 5 du Souppes mag : Sur ce point la Mairie à raison. Car pendant la dernière campagne des municipales, des containers de tri sélectif spécial mégots ont été installé à la devanture de chaque débit de boisson. Ce serait dommage que les fumeurs Sulpiciens ne se détournent de ce cadeau spécial élection. ça nous a quand même couté des ronds qu’il serait indécent de voire partir en fumée.

 

Jets de déjections canines à Souppes sur Loing :

Encore page 5 du Souppes mag : A moins que ce ne soit une nouvelle discipline du GUINESS DES RECORDS, je ne vois pas le trip… ou ce qu’il en ressort. En cas de nouvelle discipline du GUINESS DES RECORDS, je conseille aux Sulpiciens  concernés de créer une association. Ainsi vous passerez de verbalisables à subventionnables. Et puis pour les autres, eh bien adopter une vache ! Enfin, pour la Mairie qui semble nous lire, peut-être que des distributeurs de sac à crotte……….A moins que ce ne soit déjà prévu mais pour les prochaines élections municipales…..

Week-end de relâche :

Le week-end dernier a été week-end de relâche. Enfin presque car notre collectif c’est réuni autour d’un bon café gourmand. C’est toujours un moment privilégié qui voit le temps défilé sans que nous n’y prenions garde. C’est tellement bon de se retrouver ensemble ! Si vous voulez nous rejoindre vous connaissez la démarche, il vous suffit de nous contacter, éventuellement de savoir faire une tarte, un bon café………mais sûrement d’avoir envie d’échanger dans une ambiance sympathique et conviviale.

Posté par SAMELECTION à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2015

Nos politiques méritent-ils le peuple Français

C’est ainsi que je traiterai les terribles tragédies qui ont frappé notre pays le 11 janvier et le 13 novembre. Je n’aurai aucun mot pour nos amis, compagnons, collègues, voisins, parents proches ou éloignés, tout a été dit. Ils sont partis, je ne les connaissais pas, et tout ce que j’ai pu faire, c’est leur consacrer en tout et pour tout que deux petites minutes, deux ridicules petites minutes mais tellement pleines de sens, de recueillement, de dignité et de colère.

A la suite de ces attentats, pendant que le monde démocratique nous soutient et nous envoie des messages de réconfort et de sympathie, pendant que des stades se figent pour une minute de silence, pendant que des rassemblements entonnent la Marseillaise, une partie de notre classe politique, en plein deuil national, en profite pour développer stratégie de communication et autres odieuses manœuvres en vue des prochaines élections. Les mêmes qui devaient passer le KARCHER dans nos banlieues à risques, les mêmes qui ont agit sans conséquences au moyen orient en déstabilisant une région aujourd’hui fief terroriste, les mêmes qui ont brisés des liens diplomatiques prépondérants avec le monde Arabe en faisant entrer la France dans l’OTAN, les mêmes qui ont supprimés des milliers d’emplois dans la police et la gendarmerie, les mêmes qui ont fustigé les emplois de policiers de proximité, enfin les mêmes qui affaiblissent la nation à des fins personnelles en fanfaronnant devant les caméras. Que cela doit régaler nos ennemis de voir droite et extrême droite se bouffer le croupion pour quelques voix de plus. 

 A n’en pas douter nous sommes observés, nous sommes scrutés. Certes l’intervention de la France contre le terrorisme  est un facteur important dans les attentats que nous subissons. Cependant à mon sens ce n’est pas le seul. Car à affaiblir sans cesse la Présidence de la République comme certains s’y ingénient  c’est l’état et son autorité qui en ressortent affaibli. C'est l'image de la cohésion nationale envers ses dirigeants qui est troublée. Les flanby et autre capitaine de pédalo pèsent lourd. Les livres vengeurs sont destructeurs. Les photos volées pour être vendue sont assassines. Le journalisme polémique de certaines chaînes d’informations continues fait des ravages. Si l’on ajoute à cela un  quinquennat qui a réduit la  France en un pays en constante campagne électorale on obtient ce que nous vivons et ce que nous ne sommes pas. Aujourd’hui nous sommes un peuple fort, uni, fier et responsable qui ne méritons pas l’imposture de notre classe politique. Aujourd’hui il faut redonner à la fonction présidentielle française l’aura qu’elle doit dégager. Le peuple français le peut, il en a les ressources, il ne reste qu’aux égaux surdimensionnés à se contrôler et à penser à l’intérêt de la nation plutôt qu’à un intérêt personnel qui fait de nous une cible de choix que le terrorisme vient tester.

Posté par SAMELECTION à 14:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2015

JE VAIS BIEN................. TOUT VA BIEN..........

A prendre avec des pincettes………….. à sucre bien évidemment :

La sucrerie est source d’emplois et très certainement une des plus grosses contributrices de la commune. Si ses propriétaires avaient l’extrême obligeance d’intervenir auprès des transporteurs de produits bruts afin soit de bâcher les camions soit de moins les remplir ce serait super. Il serait dommage qu’un accident grave rappelle les bonnes pratiques. Au vues de betteraves éclatées sur les trottoirs de Fonteneilles ce ne serait pas du luxe.

Concours :

La commune s’amuse à cacher des panneaux de circulation derrière d’autres panneaux. Si vous en trouvez les emplacements merci de le communiquer à la mairie.

La mairie ouvre une succursale des puces de Clignancourt :

Ah qu’il était beau notre marché! Tous les dimanches d’été, il piaffait, grouillait, c’était un véritable plaisir. Ce marché aux airs de province, qu’il sentait bon. Que c’était bon d’y être, de se baigner et de s’imprégner de cette ambiance. Et puis le Monsieur de la Mairie qui sait mieux que tout le monde ce qui est bon pour Souppes, il a tout cassé pour installer des puces comme porte de Clignancourt à Paris. Et quand Auchan sera ouvert et bien il n'y aura plus que des puciers comme à Clignancourt qui viendront le dimanche faire marché……….Pathétique et pourtant plébiscité…..

SOUPPES SUR LOING entre dans le GUINESS DES RECORDS…….

Pour être la seule ville de France à organiser au moins quatre vide-greniers par an.

Bô ! bô ! bô ! Qu’il est bô le panneau !

Pour ceux qui ne l’aurait pas encore remarqué la ville de SOUPPES SUR LOING s’est dotée de panneaux souhaitant la bienvenue. A qui? on ne le sait pas. Mais bon, une ville hautement touristique comme la notre doit mettre tous les atouts de son côté. Sauf qu’une fois les panneaux passés la dure réalité n’est rendue que plus criante. Aller encore un effort et sur la fontaine du centre on va pouvoir afficher : Centre spatial de KOUROU 7800 km, Grotte Chauvet 620 km…….

Pétition :

Nos amis et voisins du PUY se battent contre la probable installation d’une centrale d’enrobé à chaud sur leur commune. Si vous croyez encore que la pollution comme le nuage de Tchernobyl ne passe pas les frontières dormez sur vos deux oreilles. Sinon je vous remercie de donner un coup de main à nos voisins en signant la pétition natureetviesud77.wordpress.com

 

Posté par SAMELECTION à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

TRANSPORTS AU CERVEAU

Aujourd'hui je vous joins ci-dessous le corps du courrier envoyé aux candidats républicains à la présidence de région. N'ayant pas de nouvelles des "ateliers" municipaux sur la problématique du stationnement à SOUPPES (certainement décrétés secret défense) j'attire l'attention des candidats au STIF. A mon humble avis eux seuls peuvent débloquer la situation. Situation qui devait-être à la connaissance de nos chers élus locaux dès le premier coup de pioche donné pour la modernisation du parking de la gare..............Mais comme pour AUCHAN....................

 

 Madame, Monsieur le candidat,

 

Je profite de la dernière ligne droite d’avant élection pour solliciter de votre part une attention particulière. Je le fais en tant que citoyen mais également au titre d’usager des transports en commun d’île de France.

Notre gare est située  en sud Seine et Marne, en limite de zone Île de France. Elle accueille chaque jour outre les voyageurs Sulpiciens, les voyageurs des villes voisines : Château-Landon, Branles, Egreville, mais également  les usagers des villes limitrophes hors zone tarifaire  « navigo » : Dordives, Fontenay, Ferrières en Gâtinais….. Cette gare dessert en terminus les villes de Montargis et Paris.

Il y a de cela quelques années, le STIF a financé l’aménagement du parking de notre gare  en un parking labellisé. En contrepartie  de ces travaux, le stationnement fut rendu payant. Cette nouvelle donne affecta à un tel point  le stationnement en ville que la Mairie n’eut d’autre solution que décréter en zone bleue un tiers de notre ville dont le centre. Conséquences encore actuelles : le remplissage partiel du parking municipal desservant le centre aéré, l’école primaire ainsi que ceux des superettes environnantes et ceci bien que le parking de la gare accueille quelques deux cents abonnés. Autre incidence et pas des moindres, l’obligation faite de l’usage du disque sous peine de verbalisation. Ce parking, les Sulpiciens n’en n’ont pas été les commanditaires. Mais ils en supportent les inconvénients. De par son positionnement géographique, lui redonner comme pour les gares environnantes la gratuité ne serait pas une utopie.

Ce premier point ayant été abordé, passons au deuxième : la labellisation de ce fameux parking. Certes il y a des emplacements réservés aux handicapés. Cependant l’accès au quai en direction de Paris est infrastructurellement impossible aux personnes à mobilité réduite. Seule la direction vers Montargis est accessible. Quant à l’appellation sécurisée il est peu probable qu’elle engage la responsabilité des sociétés gestionnaires en cas de vandalisme et autres actes délictueux. Là aussi la copie serait à revoir.

Ceci étant écrit,  je me permets d’attirer également votre attention sur une offre de transport qui s’est dégradée. Ainsi, en dix ans le temps de transport vers Paris, autobus compris a été  pour certains usagers rallongé de 12 minutes matin et soir. Une desserte Corail a été  supprimée. Les rames Bombardiers qui étaient promises ont été octroyées aux lignes desservant Paris Nord. Certes depuis peu l’abonnement est moins onéreux, certes le cadencement des trains a réduit les temps d’attente en début de matinée et en fin de journée. Mais on ne peut que constater que sur l’essentiel, le sud Seine et Marne n’est pas des mieux lotis.

Le secours catholique a rendu son rapport annuel. Il pointe du doigt les conséquences des politiques transports. Ces conséquences nous les subissons de plein fouet. Cela appelle de votre part une attention particulière que je vous remercie par avance d’apporter.

Veuillez recevoir Madame, Monsieur, outre tous mes vœux de réussite, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Copie au Parisien 77

Paru sur le blog SAMELECTION.CANALBLOG.COM

 

Posté par SAMELECTION à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]